Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.

Adhérente des Ateliers de Ménilmontant depuis 2012.

Vit et travaille à Paris.

Du transfert à la photographie, du fusain au travail numérique, le travail de Sigrine Genest emprunte à toutes les techniques pour exprimer au mieux l’irrationnalité de cette construction humaine : la frontière. Avec humour, grinçant il va de soi, elle interroge ces fortifications devenues infinies, murs qui protègent et qui, dans le même mouvement, enferment, ces errements organisés des populations.

Ce travail est complété de séries moins politiques, plus personnelles où Sigrine Genest explore la frontière public/privé. Cette zone de flou, ce no man’s land personnel s’appuie, ici aussi, sur des techniques jouant de l’ambigüité entre peinture, photo et extraits vidéo.

Parfaitement maitrisée mais au rendu volontairement dégradé, l’image devient revendication, interrogation ironique, tendre désespérance.

Expositions collectives récentes
2017

      • 8èmes Rencontres Cathédrale : 40000KM de frontières, image numérique .
        2017 Le Génie en liberté, parcours artistique du 11ème : Oleg et Olga, techniques mixtes
      • Espace Niemeyer : 85 artistes avec le peuple Kurde : patrouilles et réfugiés, techniques mixtes
      •  Menil’photo,  galerie Ménil’8 : RER A, image numérique, peinture à l’huile
        2016 Salon d’art contemporain de Saint Denis : La fin du travail, montages photographiques
        2016
      • Journée nationale de l’estampe, galerie le 26 Paris : Legowar, la guerre n’est pas un jeu, techniques mixtes
      •  Printemps des Ateliers de Ménilmontant : autoportrait en deux installations « je ne danse pas » et « je suis consultante »
        2015
      • Petits formats galerie des ateliers de Ménilmontant : L’adieu à Schengen, 40000Km de fronières, montage photographique, collage
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram